Anciens Combattants Canada n’a pas encore promis la couverture des coûts de Mifegymiso ou l’accès à ce médicament pour les personnes couvertes par son programme.

Anciens Combattants Canada (ACC) est responsable de l’administration des prestations et des pensions des vétérans de la guerre. Il a pour responsabilité principale d’aider les soldats démobilisés à réintégrer la vie civile en leur fournissant des services de soins de santé, d’éducation et d’emploi, des prêts et des pensions. ACC fournit un programme de médicaments d’ordonnance (PDC no10) couvrant les médicaments pour les anciens combattants, les membres des Forces canadiennes et certains civils admissibles ayant un besoin médical évident et une ordonnance de leur médecin ou dentiste. Cela inclut les anciens combattants et les membres des Forces canadiennes qui reçoivent des prestations d’invalidité, des services du Programme pour l’autonomie des anciens combattants, une aide financière du Programme de soins de longue durée ou une allocation d’ancien combattant.

 

Obstacles à l’accès

Nous incitons le gouvernement fédéral à :

L’accès à des soins médicaux complets et en temps opportun peut être difficile pour plusieurs anciens combattants. Les statistiques du ministère indiquent que plusieurs anciens combattants doivent attendre beaucoup plus longtemps que ce que prescrivent les normes de service ministérielles. Seulement 52 % des demandes de prestations d’invalidité sont traitées dans le délai de 16 semaines recommandé par le ministère; seulement 65 % des anciens combattants ayant besoin de soins de longue durée en reçoivent dans le délai prescrit de 10 semaines; et seulement 53 % ont accès au programme de transition de carrière dans les quatre semaines. 

Il convient également de noter que les femmes représentent une part importante de la population d’anciens combattants et que le nombre d’anciennes combattantes en situation d’itinérance/de crise semble augmenter. En 2015, 6 % des anciens combattants en crise soutenus par VETS Canada étaient des femmes. L’an dernier, cette proportion a bondi à 16 %. Plusieurs anciennes combattantes qui reçoivent l’assistance de VETS Canada sont des mères monoparentales.

1. Répondre au manque de soutien, de capacité et de fonds qui retarde l’accès à des soins de santé appropriés et en temps opportun, y compris des soins de santé mentale.

2. Évaluer les besoins spécifiques des anciens combattants de sexe féminin et LGBTQ, et y répondre.

3. Assurer l’accès facile, équitable et en temps opportun à un ensemble complet de biens et de services de santé sexuelle et génésique, y compris la couverture du coût de Mifegymiso.