La couverture des coûts est un premier pas essentiel vers l’accès à Mifegymiso pour toutes et tous. Cela dit, à l’heure actuelle, les politiques et règlements qui régissent l’accès à l’avortement ou la manutention de Mifegymiso peuvent encore compliquer l’accès à celui-ci. Les infirmier(ère)s praticien(ne)s peuvent-ils prescrire Mifegymiso dans votre province? Vous faut-il encore parcourir des centaines de kilomètres pour trouver un fournisseur de soins de santé qui le prescrit? Les avortements sont-ils disponibles uniquement dans les hôpitaux, là où vous vivez? Les pharmacies de votre région peuvent-elles distribuer Mifegymiso?

Alors que Mifegymiso devient accessible sans frais dans certaines provinces, des mesures doivent être prises sur tous les fronts afin d’assurer que les services d’avortement soient accessibles à tous les Canadiens et Canadiennes.

Voici les mesures que doivent prendre les différents acteurs

GOUVERNEMENTS PROVINCIAUX ET TERRITORIAUX ET GOUVERNEMENT FÉDÉRAL

1. Suivre l’exemple des provinces qui ont mis en œuvre la couverture universelle des coûts et faire en sorte qu’une fois qu’une promesse est faite, Mifegymiso soit accessible le plus rapidement possible.

2. Créer un code de facturation pour l’avortement médical afin que tous les prescripteurs puissent offrir l’étalon de référence en soins d’avortement.

3. Abolir les politiques qui compromettent l’accès à l’avortement. Par exemple, le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard doivent financer les avortements et les échographies qui sont pratiqués hors des hôpitaux.

4. Mettre en place des programmes assurant que Mifegymiso soit accessible à toutes et tous, plutôt qu’à une partie seulement de la population – notamment l’avortement médical par télémédecine et l’accès dans les cliniques où des patients sans documents ou non assurés peuvent recevoir des soins.

5. Examiner des manières d’assurer un transfert adéquat des tâches dans la fourniture de l’avortement médical, en formant d’autres professionnels de la santé (comme des infirmier(ère)s praticien(ne)s et des sages-femmes) et en les autorisant à fournir ces services.

6. Assurer la sécurité et l’intégrité des prescripteurs de Mifegymiso et de tous les fournisseurs de services d’avortement, par une loi imposant une zone d’accès sécuritaire, tenant compte des besoins et demandes des fournisseurs de soins de santé qui travaillent dans les cliniques d’avortement et/ou hôpitaux ainsi qu’en marge de ces établissements.

7. Assurer que les fournisseurs de soins de santé (incluant les nouveaux prescripteurs et autres intervenants, comme ceux qui réalisent les échographies) reçoivent le soutien nécessaire afin de pouvoir offrir Mifegymiso en temps opportun, y compris en région éloignée et rurale. Ceci inclut de soutenir les praticiens qui ont besoin de conseils, de soutenir les communautés de pratique et de développer des ressources appropriées afin que les prescripteurs se sentent habilités et en contrôle, pour offrir ce service. Ceci pourrait aussi inclure d’offrir, sur les sites Internet des ministères de la Santé, des renseignements faciles à lire et fondés sur les données afin que le public ait accès à des informations dignes de confiance au sujet de l’avortement médical.


ORGANISMES PROFESSIONNELS DE RÉGLEMENTATION DES MÉDECINS ET DES PHARMACIENS

1. Suivre l’exemple des collèges/ordres réglementant les médecins et pharmaciens de la Colombie-Britannique, de l’Ontario, de la Nouvelle-Écosse, de l’Alberta et de la Saskatchewan, pour fournir des lignes directrices appuyant la prestation directe des pharmaciens aux patients.

2. Éviter d’introduire d’autres restrictions pour un contrôle additionnel sur la prescription et la prestation de Mifegymiso en plus des éléments de réglementation déjà instaurés par Santé Canada.

3. Soutenir les membres afin qu’ils deviennent prescripteurs et dispensaires, en assurant qu’ils reçoivent la formation et la documentation dont ils ont besoin, et en leur facilitant l’adhésion à des communautés de pratique. Les fournisseurs de soins de santé peuvent s’aider mutuellement et partager leurs connaissances et leur expertise pour faire en sorte que l’avortement médical soit de plus en plus intégré dans les soins primaires.


ORGANISMES PROFESSIONNELS DE RÉGLEMENTATION DES INFIRMIER(ÈRE)S PRATICIEN(NE)S

1. Suivre l’exemple de l’Ordre des infirmières et infirmiers de l’Ontario, la première instance du domaine qui soutient ses membres praticiens dans la prescription de Mifegymiso. L’Ordre a affirmé que les infirmier(ère)s praticien(ne)s qui ont les connaissances, les compétences et le jugement nécessaires pour prescrire Mifegymiso, et qui peuvent gérer tous les résultats possibles, sont légalement autorisés à le prescrire.

2. Soutenir les membres pour qu’ils puissent devenir des prescripteurs et des dispensaires, en veillant à ce qu’ils reçoivent la formation et la documentation dont ils ont besoin, et en leur facilitant l’adhésion à des communautés de pratique.


ORGANISMES PROFESSIONNELS DE RÉGLEMENTATION DES SAGES-FEMMES

Les sages-femmes canadiennes sont bien placées pour offrir des soins complets de santé génésique.

Suivre l’exemple d’instances comme l’Association des sages-femmes de l’Ontario et l’Association canadienne des sages-femmes, qui adoptent une position pro-choix et expriment leur intérêt à ajouter l’avortement médical à leur pratique réglementée.

1.  Soutenir les membres pour qu’elles puissent devenir des prescriptrices et des dispensaires, en veillant à ce qu’elles reçoivent la formation et la documentation dont elles ont besoin et en leur facilitant l’adhésion à des communautés de pratique.


tous les fournisseurs de soins de santé

incluant les médecins, infirmier(ère)s praticien(ne)s et pharmaciens

1.      Assurer que l’avortement médical soit intégré à votre pratique, afin que l’accès des gens à une gamme complète de biens et de services de santé sexuelle et génésique ne dépende pas du lieu où ils habitent. Il est crucial que l’adoption de l’avortement médical et son intégration dans les soins primaires soient prises au sérieux par chaque fournisseur, pour réaliser le plein potentiel de l’avortement médical comme réponse aux lacunes historiques de l’accès aux soins d’avortement au Canada. Cliquez ici pour vous joindre à cette communauté de pratique et pour connaître d’autres professionnels comme vous, qui prescrivent ou fournissent Mifegymiso dans leur communauté!