Crédit photo Megane Callewaert

Messages clés

  1. Les restrictions actuelles ne répondront pas aux défis qui persistent dans l’accès à l’avortement au Canada. 
  2. Les gouvernements provinciaux et territoriaux doivent établir des programmes pour assurer la couverture du coût de Mifegymiso dans leurs régimes d’assurance, y compris une couverture spéciale pour les individus n’ayant pas d’assurance-santé provinciale/territoriale.
  3. Le gouvernement fédéral pourrait établir un programme pour couvrir l’ensemble des coûts associés à Mifegymiso. Ce programme pourrait servir de fondement à une éventuelle stratégie nationale d’assurance-médicaments.
  4. Les restrictions actuelles doivent être révisées afin de :
  • Prolonger la limite de gestation à 10 semaines. 
  • Abolir l’exigence de distribution exclusive par des médecins et envisager des façons d’assurer le transfert des tâches, dans la prestation de l’avortement médical, en formant d’autres professionnels de la santé (comme des infirmier(ère)s praticien(ne)s et des sages-femmes) et en leur permettant de fournir ces services.
  • Abolir l’exigence d’échographie obligatoire.
  • Abolir l’exigence de supervision médicale de l’administration du médicament à la patiente.
  • Créer un registre national publiquement accessible des professionnels de la santé qui sont formés pour prescrire Mifegymiso afin que les personnes qui ont besoin de ces services ou les professionnels qui veulent recommander des patientes sachent qui est formé pour le prescrire.

Rédiger un commentaire éditorial

L’information de cette section a été traduite de celle offerte sur le site web Informed Opinions. Informed Opinions est un organisme qui travaille à renforcer les voix des femmes, au Canada. 

Le site web Informed Opinions indique qu’un bon texte d’opinion est un argument concis, d’actualité, bien appuyé et accessible.

 

  • Concis signifie habituellement entre 700 et 1 000 mots (selon la publication à laquelle il est destiné). Les éditeurs sont généralement plutôt stricts quant à la limite du nombre de mots. Avant de soumettre un texte d’opinion à un journal ou autre publication, consultez son site web pour être au courant des consignes.
  • D’actualité signifie que le sujet est important en ce moment; il concerne une nouvelle récente, actuelle ou prochaine.
  • Appuyé signifie que vous pouvez prouver vos propos par des données convaincantes.
  • Accessible signifie qu’il est exprimé dans un langage qui peut être largement compris. 

Généralement, un texte d’opinion contient les éléments suivants : 

  • Amorce – Une première ligne ou un premier court paragraphe qui fait en sorte que votre argument convaincant soit lu. La concurrence pour attirer l’attention est féroce; un effort pour trouver une amorce créative ou provocatrice accroît vos chances d’impact.
  • Lien à l’actualité – Moyen de signaler la pertinence de votre argument et de répondre à la question – posée par l’éditeur et par les lecteurs – « Pourquoi maintenant? ». Faire un lien entre vos idées/analyses et quelque chose qui est déjà un sujet chaud ou qui touche à un enjeu actuel ou prochain contribue à leur pertinence.
  • Thèse ou point de vue – Votre argument de base, qui n’a pas à être affirmé expressément, mais qui devrait se comprendre clairement et être original. Un point de vue bien précisé vous aidera également à respecter la limite de longueur et à déterminer quelles affirmations secondaires ou preuves sont les plus pertinentes à votre thèse centrale.
  • Preuves – Les éléments que vous citez pour appuyer le contenu de votre thèse (ces éléments peuvent venir de : statistiques (de sources crédibles, rapports gouvernementaux…), études de cas et anecdotes, précédents historiques ou internationaux, constats d’expert, enquêtes judiciaires…, textes faisant autorité (recherches soumises à l’examen des pairs…), données de sondages, interviews personnelles, témoignages, comptes rendus de témoins oculaires, autres sources crédibles et/ou neutres, expérience personnelle, logique).
  • « En cas » – Votre reconnaissance d’un ou plusieurs contre-arguments que vos détracteurs pourraient invoquer. Lorsque vous intégrez – et réfutez – « l’autre camp », il devient plus difficile d’écarter vos revendications du revers de la main.
  • Conclusion – Votre finale solide, qui peut réitérer votre argument, offrir une solution ou lancer un appel à l’action.
  • Votre titre de compétences – Ceci est énoncé après votre texte d’opinion en une phrase (pas trois phrases!)...

Des conseils à garder à l’esprit en écrivant un texte d’opinion : 

  • Éviter le jargon et les acronymes
  • Éviter les phrases de 75 mots
  • Utiliser des verbes actifs plutôt que passifs
  • Choisir des mots plus courts lorsque possible
  • Vivifier les théories ou concepts à l’aide d’exemples concrets ou d’analogies vivides
  • Transmettez votre texte dans le corps principal du courriel (évitez les pièces jointes) et précédez-le d’un court avant-propos indiquant pourquoi votre destinataire devrait publier votre texte d’opinion.
  • Prenez-vous à l’avance et soyez patient. Les éditeurs de journaux et revues reçoivent un grand nombre de propositions; ils nous répondent rarement tout de suite. Si vous n’avez pas de nouvelles après quelques jours, n’hésitez pas à leur faire un appel téléphonique (mais évitez les courriels ou appels multiples).
  • Il est acceptable d’énoncer un échéancier à votre destinataire; p. ex., prière de me faire savoir d’ici le …
  • En général, on propose un texte d’opinion à un seul destinataire à la fois. Si vous attendez depuis un certain temps et décidez de proposer votre texte à un autre destinataire, informez-en votre destinataire initial.


Proposer un sujet de nouvelle à vos médias locaux

Des conseils à garder à l’esprit lorsque vous suggérez un thème de reportage/article à vos médias locaux : 

  • Sachez à qui vous vous adressez : trouvez le domaine auquel est attitré le journaliste (les sujets qu’il couvre) – C’est la santé? Voilà un bon jumelage! C’est le sport? Passez à un autre.
  • Lisez des articles : un élément pour savoir à qui vous proposez un sujet de nouvelle consiste à lire ce qu’il a écrit (pensez en thèmes, intérêts, et comment le dossier Mifegymiso pourrait cadrer dans la section ou rubrique du journaliste).
  • Offrez une entrevue : lorsque vous proposez une nouvelle/histoire, offrez votre participation à titre d’expert sur le sujet et indiquez que vous êtes disposé à être interviewé.
  • Conservez un angle local : le meilleur moyen d’attirer l’intérêt des médias locaux est de démontrer le lien avec votre communauté. 

Informations à inclure :

  • Pourquoi cette histoire/nouvelle est pertinente pour cette publication ou émission.
  • Les principaux points de votre histoire. Pensez messages-clés, allez droit au point.
  • Toute couverture médiatique antérieure (avec les liens!).
  • Les coordonnées où communiquer avec vous.