Supervision médicale de l’administration à la patiente

Le langage de la décision indique que le médecin serait tenu d’observer la patiente ingérer la première dose de Mifegymiso. Cette exigence est interprétée comme dégradante pour les femmes. Santé Canada a indiqué que cela n’était pas l’intention de la restriction, mais un manque de clarté dans la formulation du Sommaire des motifs de décision semble sous-entendre cela.