Dans le cadre du processus d’approbation de Mifegymiso, Santé Canada a initialement recommandé des conditions inutilement strictes pour l’utilisation de la pilule abortive. Certaines de ces restrictions ont été abolies ou assouplies, entretemps, mais d’autres continuent de faire entrave à la réalisation du plein potentiel de ce médicament, en termes d’accès réel.

speaker.png

Exigez des changements!

Joignez-vous à nous pour demander à la ministre de la Santé, l’honorable Ginette Petitpas Taylor, d’abolir les obstacles qui contribuent encore à restreindre l’accès à Mifegymiso et à l’avortement en général.